25 juil

Attrape-couillons

Au départ de Bangkok, malgré notre hâtive besoin de se dorer la pilule sous des cieux plus ensoleillés, nous projetons deux étapes sur notre route vers le Golfe de Siam : un marché flottant (Talaat Naam) et la ville de Petchaburi (ou Petburi).

Plutôt que le marché Talaat Ton Khem, nous choisissons de nous rendre au Talaat Nam Amphawa, annoncé moins touristique par une expat croisée la veille. Sauf que personne n’a compris (ou voulu comprendre) notre destination, et après de multiples détours, on nous emmène là où les touristes doivent aller : le marché flottant de Damnoen Saduak (suscité). Dépités, nous n’avons pas eu trop de mal à négocier le prix de la ballade en barque (1 000 à 300 Bahts). Et bien heureusement, mon ami ! Car on a vu marché plus authentique et ballade plus tranquille ! ici, on alpague ton canot à coups de bambou crochu et hop, en ni une ni deux, te voilà affublé d’un couvre chef du meilleur goût et de cadeaux souvenirs par milliers. En prime, une pause de 30′ sur un îlot marchand où te sont proposés les mêmes attrape-couillons, au cas où t’aurais pas bien vu plus tôt !

Le lendemain, nous sommes déjà 100 km plus loin et nous nous promenons avec plaisir dans la ville de Petburi. Elle posède une collection impressionnante de temples (Wat), qu’on peut visiter tranquillement en un après-midi. Mais sans cartel, nous avons quelques difficultés  à différencier édifices bouddhistes d’hindouistes et n’avons pas totalement cerné les particularités de l’architecture Khmer !

Par contre, si vous passez par là, nous vous conseillons de vous repaître dans le charmant restaurant de la guesthouse Rabieng Rim Nam, qui domine la rivière. Avec un peu de chance, vous y verrez un watermonitor.

watermonitor 1

watermonitor 2

Un Commentaire

  1. janvier 8, 2011 à 5:52
    Permalien

    ce que je cherchais, merci

Ajouter un Commentaire

Votre e-mail n'est jamais publié ou partagé. Les champs obligatoires sont marqués par un *

*
*