24 juin

Pour terminer l’Asie en beauté…

24 juin 2011, Battambang.

J’ai du mal à dormir ces derniers temps, j’ai hâte de retrouver ma soeur en Australie. Je fais donc en sorte d’avoir des journées éreintantes pour m’écrouler le soir venu.

Il est 19h30, j’ai terminé mon diner, je rentre à ma guest house pour lire. Je préfèrerai un autre programme, mais voilà je ne connais personne, je viens d’arriver en ville.  Je rentre résigné. De ma chambre, de la musique gêne ma lecture. On dirait un live ? Ca semble être du khmer mais le rythme est bon. J’ai déjà vu 4 concerts au Cambodge et c’est bien la première fois que le rythme me plait.

Ni une ni deux, je ressors et cherche le concert à l’oreille. Une scène est installée dans une rue, avec des tables décorées devant. Je m’approche, il n’y a que des cambodgiens, le groupe est très correct, guitare, basse, batterie, clavier, deux jeunes femmes et un homme aux chants. On dirait la fête d’un mariage.

Je ne reste pas debout bien longtemps, 4 hommes m’invitent à leur table. Ils sont joyeux, me servent un verre de bière, à boire cul sec bien sûr, puis un autre et encore. J’ai bien fait de venir, ils sont drôle, l’un d’eux me propose de m’arranger un plan cul avec une ladyboy, ils se foutent un peu de ma gueule mais c’est bon esprit, je me marre. Le rythme est entrainant, ils me demandent si je connais des danses khmers, évidemment que non. C’est donc le moment d’apprendre. Sur la piste, je suis leurs pas et mouvements de mains. Mais d’un coup, je bloque. L’un d’eux a un flingue à la ceinture. Je regarde l’autre et devine une crosse sous la chemise. L’un s’approche de moi, je lui demande son métier.

Me voilà rassuré, ce sont des policiers. Par contre, lorsque le chef me dit qu’il peut me trouver un pistolet si je le souhaite, je me pose des questions sur leurs intégrités. Mais ils ont une carte, des menottes, ils sont bien flics, et le chef qui s’estime un peu trop saoul, donne son arme à son collègue, bon reflexe :  Boire ou être armé, il faut choisir.

Après 2-3 nouvelles bières, nous sommes de retour sur la piste, mais cette fois, c’est à mon tour de monter sur scène et de montrer le jeu de jambe  fraichement appris.

Il est 23h, j’ai dépassé mon seuil de 4 bières, j’ai un coup dans le nez. Il est temps d’aller se coucher. En partant, les 3 flics me donnent leurs numéros de téléphones, dispo 24h/24h en cas problème. A 4 jours de la fin de mon séjour cambodgien, personne ne peut plus m’emmerder, j’ai des gardes du corps. En même temps, personne ne m’a jamais emmerdé. Je n’ai rencontré que des gens adorable au Cambodge.

 

La dance des flics

Village de pêcheurs dans la région très tranquille de Kep et Kampot.

le lac de Phnom Penh

Terre rouge dans la ville de Ban Lung.

Sur le Mekong à Kratie

Village flottant à Kratie

Bac pour traverser le Mekong

Kompong Cham sur les bords du Mekong

Un des nombreux magnifiques temples d'Angkor

Angkor Wat, 2 photos, pas plus.

Dechargement de Camion à Battambang

La possible ouverture d'un procès contre l'ancien régime Khmer Rouge fait débat au Cambodge.