03 déc

Agra

 

8/11 Agra

Comme prévu, lever aux aurores pour apercevoir le Taj Mahal avec l’effet du lever du soleil. Nous montons sur la terrasse de l’hotel, la nuit est encore là et nous n’avons aucune difficulté à trouver une place de choix parce que nous sommes les premiers. Vers 6h30, le jour se lève sur le Taj Mahal dont la blancheur devient de plus en plus intense au fur et à mesure que la luminosité se met en place. Le soleil commence à le caresser et le fait changer petit à petit de ton, de blanc il passe au rose, c’est fabuleux d’autant plus qu’à vol d’oiseau nous sommes à moins d’1km.

Durant le petit déjeuner, nous décidons de prolonger de 24 heures notre séjour à Agra, ville qui mérite que l’on s’y arrête car de nombreuses visites sont possibles et puis la fatigue commence à se faire sentir. Changement de programme pour la journée : nous projetons de visiter le Taj Mahal le lendemain matin aux aurores bien entendu. Changement de chambre et nouvelle négociation difficile, cette fois avec le patron qui nous est très antipathique et peu franc.

Un peu de cyber pour nous 5, à 2 pas de l’hôtel, de l’internet à haut débit que du bonheur. Nous faisons connaissance d’un couple de français routard et parti depuis le mois d’avril pour un tour du monde. Des projets de visite de la Nouvelle Zélande, l’Amérique du sud etc.. des moments de vie plein d’émotions, mais un manque certain de rencontre en profondeur des populations et une impression de tourisme itinérant.

Objectif de cette fin de matinée, visite du fort d’Agra. Deux rikchaux nous rapprochent du lieu choisi et nous terminons à pied à l’intérieur d’un parc verdoyant. Nous longeons l’extérieur du Fort, séparés de lui par des douves à l’eau saumâtre et nauséabonde. Passage à la billetterie, sans négociation possible de prix et ce malgré le projet de visite du Taj Mahal le lendemain, la visite de fera sans guide. De nombreux visiteurs s’y pressent la plupart d’origine indienne, vacances obligent, et peu d’Européens ce qui nous obligera à répondre bien volontiers aux fréquentes sollicitations pour des photos seuls ou au milieu des groupes de visiteurs, les contrastes de couleur de peau semblent profondément les marquer.

Le fort d’Agra est situé sur les hauteurs, au bord de la rivière de l’Ayamuna et dans l’axe du Taj Mahal. Il est immense et formé d’un dédale de cours intérieures, d’une mosquée, d’un magnifique jardin Moghol et d’un musée. Construit au XVIè siècle il fut la résidence du Maharaja d’Agra avec son harem et y mourut après y avoir été emprisonné par son fils , le Shah Jahan , le Maharaja initiateur de la construction du Taj mahal et d’un superbe trône en or et pierre précieuse . L’histoire raconte que son fils héritier l’enferma avant la fin de la construction du Taj Mahal car son père avait pour projet d’en construire un second de l’autre côte de la rive de couleur noire et relié entre eux par un pont construit sur l’Ayamuna . Il y vécut 8 ans avant de mourir et sans avoir pu voir la fin de la construction du Taj Mahal.

Le fort durant l’occupation des Anglais servira de caserne aux troupes de sa majesté. Retour en rikchaux en fin de soirée et avant la tombée de la nuit. Nous en profitons pour réserver nos billets pour le Taj Mahal du lendemain et demandons à ce que nous soyons accompagné par un guide Français. Rendez vous à 6h30 le lendemain à la porte Est. Nous dînons le soir même dans un petit resto proche de l’hôtel, en terrasse au 1er étage , le repas est parfait avec un patron sympa et prenons date pour le petit déjeuner du lendemain

9/11 Agra 2ème jour

Lever 5h40, petites toilettes de chat et départ immédiat pour le Taj Mahal en direction de la porte Est.  Il y a déjà du monde mais nous profitons de l’ouverture d’un bar pour prendre cafés et thés très rapidement. 10 minutes d’attente et nous voilà en train de franchir la porte Est, fouille habituelle et il est demandé à Justine de laisser son foulard orange qui est la marque de l’hindouisme non compatible avec la mosquée que l’on va visiter…étrange mais on ne peut que respecter .
Notre guide nous attend de l’autre côté de la porte d’entrée et c’est bien agréable d’entendre parler français, même si ce n’est pas parfait, c’est tout à fait compréhensible. La visite est de 2 heures environ, les commentaires sont peu nombreux mais suffisant pour nous expliquer que la construction du Taj Mahal dura 22 ans avec la présence de 20000 ouvriers par jour . Ce mausolé fut construit en l’honneur de la femme du Maharaja qui mourut après 19 ans de mariage et après lui avoir donné 14 enfants. Quelle merveille et quelle symétrie dans la construction, les bâtiments et bassins sont en parfaite harmonie. Au fur et à mesure de notre avancée, nous le voyons changer de couleur selon la hauteur et l’intensité du soleil. Notre guide nous invite à prendre des photos les plus remarquables selon les angles de vue ou les contrastes ombre et lumière. Il ne sera pas possible de visiter la mosquée ouverte que le vendredi chaque semaine pour la prière. Le lieu le plus spectaculaire fut sans nul doute le Taj Mahal lui-même où était enterrée la femme du Maharaja ainsi que le Maharaja lui-même, d’ailleurs pour ce dernier les architectes furent dans l’obligation d’accepter la seule dissymétrie de cette construction, le tombeau du Shah Jahan est situé à côté de celui de son épouse…

Fin de visite vers 9h30

Nous repartons à l’hôtel, prenons nos bagages avant le check out de 10h. Nouvelles discutions avec le patron qui ne rendit le dû de Benji qu’à la condition que nous assurions le paiement du rouleau de PQ emprunté la veille ! quelle mesquinerie.

Un moment de calme au Saroj, le petit resto de la veille , mais cette fois pour un bon petit déjeuner.

Nous louons les services de deux rikchaux cette fois pour la gare routière. Nous prenons ensuite le bus pour Fatpur Sikri , déplacement d’environ 1 heure. Supris par la largeur des voies routières, mais compréhensible car nous sommes sur l’axe Agra Jaipur.

Texte de Jean-Paul

Photos de Justine et Brigitte

Ajouter un Commentaire

Votre e-mail n'est jamais publié ou partagé. Les champs obligatoires sont marqués par un *

*
*